Aménagement du territoire, Tourisme

Publié le mardi 3 juillet 2018

La Communauté de Communes Vendée Sèvre Autise et la Communauté de Communes Aunis Atlantique sont réunies au sein du Pôle Centre Atlantique, dans l’objectif d’engager des coopérations sur les thèmes de l’économie, de la mobilité et du tourisme.

Dans le domaine touristique, cette coopération a pour objectif de promouvoir une offre sur les bases des complémentarités des territoires, d’allonger les temps de séjour et d’augmenter la fréquentation. Un des axes de travail concerne le développement de l’itinérance à partir des nombreux itinéraires de randonnée pédestres et cyclables existants sur les différents territoires.

UNE PREMIÈRE COOPÉRATION DANS LE DOMAINE DU TOURISME

 Les deux collectivités ont souhaité mettre en œuvre un projet qui permette l’itinérance pédestre et cycliste sur les deux territoires en donnant la possibilité de traverser la Sèvre Niortaise via la mise en place d’un bac à chaînes.

Ce bac à chaînes, à la fois pratique et ludique, a été imaginé par les Communautés de Communes Vendée Sèvre Autise et Aunis Atlantique pour vous permettre de traverser la Sèvre Niortaise, et ainsi relier Vix et Saint-Jean-de-Liversay par voie d’eau. Ce type de bateau constituait jadis un moyen de franchissement des canaux et des rigoles couramment employé dans le Marais poitevin.

L’installation du bac reliant la Vélofrancette et le marais de Drapelle permet :

  • de faciliter les déplacements des touristes d’une rive à l’autre,
  • de créer une nouvelle boucle de randonnée pédestre entre Taugon, Vix et Charroin,
  • de renforcer l’attractivité de la Sèvre en proposant une attraction touristique patrimoniale et intégrée
  • et de redonner du lien physique aux deux territoires séparés par la Sèvre.

Règles d’utilisation du bac à chaînes :

  • Ouvert d’avril à octobre, de 9h à 21h.
  • Accessible gratuitement à toute personne.
  • Se manipule manuellement et en autonomie par les usagers.
  • Capacité de 6 personnes maximum.
  • Les vélos des cyclotouristes peuvent être embarqués sur le bac.

Un règlement de fonctionnement et de sécurité est apposé sur chaque berge.

PLAN DE FINANCEMENT

Le cout total de cette réalisation est de 31 402 €, dont :

  • 22 668 € financés par la Communauté de Communes Aunis Atlantique
    • dont 18 134 € financés par l’Union Européenne dans le cadre du programme LEADER.
  • 8 734 € financés par la Communauté de Communes Vendée Sèvre Autise

Cet aménagement a été co-financé par l’Union européenne avec le Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural – L’Europe investit dans les zones rurales.